2/ Analyse du problème du financement des micro-entreprises en cadre Ansej

2/ Analyse du problème du financement des micro-entreprises en cadre Ansej

 financement des micro-entreprises

4- Analyse du problème du financement des micro-entreprises dans le cadre de l'étude:

    Cette partie de la recherche traite de l'étude des problèmes et difficultés rencontrés par les propriétaires de la micro-entreprise, en se concentrant sur le problème du financement, que ce soit pendant la période d'achèvement ou la période d'exploitation.

1-4 - Au niveau de l'agence Ansej, de la banque et des autres organes administratifs:

    À travers l'analyse des étapes de réalisation d'une micro-entreprise dans le cadre de l'agence Ansej , il varie qu'il existe un groupe d'organes qui interfèrent dans la création de ces institutions, directement ou indirectement, et toute déficience fonctionnelle au niveau de ces organes peut affecter à des degrés divers la possibilité de créer ces institutions. Par conséquent, le rôle de l'agence, des banques et des agences de licence est essentiel dans la création de ces institutions, car la banque représente le plus grand contributeur au financement de ces institutions, et l'agence (Ansej)  en tant que supporteur et financier, et les organismes de licence, qui accordent la forme juridique et les licences qui permettent Pour que ces institutions pratiquent l'activité économique dans le cadre formel. En conséquence, les problèmes et les difficultés que peuvent rencontrer les petites entreprises au niveau de ces organes ont été abordés en mettant l'accent sur les dimensions du problème de financement avant et après la création de la micro-entreprise, comme suit:

- Concernant le stade d'obtention du certificat d'éligibilité, qui se déroule au niveau des intérêts de l'agence (Ansej), qui est le certificat considéré comme acceptant le financement de la création de la micro-entreprise,

- En partie par l'agence par un prêt sans intérêt, de nombreuses personnes ont indiqué que les membres de l'échantillon (72%) ont indiqué que la période de cette étape est inférieure à un mois, et dans moins de cas par (23%), cette période est comprise entre 2-3 mois.

- En ce qui concerne la période de l'étape d'obtention de l'illigilité bancaire qui se déroule au niveau de la banque, il est considéré comme un agrément préalable par la banque pour financer la création de la micro-entreprise avec un prêt selon la structure financière précisée dans l'étude technique économique de l'institution préalablement préparée par l'agence,

Dans quelques cas, les répondants ont répondu que cette substance était inférieure à un mois (2%) et entre 2-3 mois (7%) et entre 4-6 mois (10%).

    (44%) de l'échantillon estiment que cette période se situe entre 7 et 12 mois, et 26% d'entre eux ont répondu qu'elle se situe entre 13 et 18 mois, et parmi eux, ceux qui dépassent cette période ont deux ans, qui sont de grandes périodes selon tous les critères.

    En ce qui concerne le stade d’obtention du prêt sans intérêt sur les intérêts de l’agence, la majorité de l’échantillon a indiqué que cette période était inférieure à un mois (50%) ou comprise entre 2 et 3 mois (47%).

- En ce qui concerne l'étape d'obtention de l'instrument bancaire en vue de la possession de matériel, cette étape a lieu;

- Au niveau de la banque après avoir terminé toutes les procédures, en particulier la défense de défense personnelle, l'obtention du siège de l'agence, le remplissage du prêt bancaire, par lequel le propriétaire de l'institution reçoit un instrument bancaire pour le montant de l'équipement ou de l'équipement en général, et au nom du fournisseur d'équipement, la réponse a été plus de la moitié des membres de l'échantillon (55%) Que cet article varie entre 2-3 mois et un pourcentage de (26% de l'échantillon estime que cette période varie entre (6 mois) et cette période a atteint deux ans dans certains cas).

    Quant au stade d'achèvement du projet, il est représenté par le propriétaire de l'institution remettant l'instrument remis par la banque au fournisseur du matériel en échange de lui remettre le matériel, et l'achèvement du reste des procédures de démarrage de l'institution dans l'activité, et ce en général, et la durée de cette étape était de plus de la moitié de l'échantillon (59%) allant de Entre 2-3 mois et cette période était comprise entre 4-6 mois pour (23%) des membres de l'échantillon, et la durée de cette étape dépend du sérieux et de l'activité du propriétaire de l'institution d'une part et du sérieux du fournisseur et de sa capacité à fournir le matériel avec les spécifications requises et au moment approprié à partir de En revanche, c'est en général.

    Ces résultats sont considérés proportionnellement que la durée des étapes de mise en place d'une institution dans le cadre de l'Agence nationale de soutien à l'emploi des jeunes, qui se déroule au niveau de l'agence ne dépasse pas dans la plupart des cas 3 mois, et elle a relativement des proportions de la durée de cette période par rapport aux étapes qui se situent au niveau de la banque, comme pour la durée de la phase d'agrément La période bancaire a été comprise entre 7 et 18 mois, dans (70%) des cas, la période d'obtention de l'instrument bancaire a été comprise entre 2 et 6 mois, au taux de (81%) des répondants.

2-4 - Au niveau des entreprises et de leurs propriétaires:

1-2-4- Source d'obtention de la contribution financière (l’apport personnelle) au projet:





Tableau n ° (8) Source d'obtention de la contribution financière au projet 

    Grâce au calendrier, il est clair que les jeunes des membres de l'échantillon dépendaient de fournir le montant de la contribution personnelle dans leurs projets, de tous les avantages de la famille ou des amis en premier lieu, puis de suivre l'épargne personnelle, puis l'emprunt provient d'une autre personne (le marché informel du financement), avec des ratios d'importance Convergence (75,31%), (80,25%), (71%), respectivement.

     Il existe une convergence des taux d'utilisation des sources de financement mentionnées, ce qui reflète l'utilisation de plusieurs sources pour fournir cette contribution personnelle d'une part, et d'autre part la difficulté de fournir une contribution personnelle. En catégorisant les réponses ouvertes à la question sur les sources de financement, option n ° 4, il est devenu clair que - 43 personnes sur 54 ont donné une réponse ouverte, et leurs réponses centrées sur le fournisseur d'équipement comme source de financement pour obtenir la contribution personnelle, et cela peut avoir une incidence négative sur le prix, la qualité ou La quantité d'équipements et de fournitures livrés ultérieurement à la société, son pouvoir de négociation vis-à-vis du fournisseur d'équipement et la dépendance à l'égard du marché informel peuvent entraîner des coûts supplémentaires et parfois des partenaires informels intéressés à partager les revenus uniquement sans se soucier de la continuité et du développement de la société et du paiement de ses obligations, ce qui peut augmenter les opportunités Ces institutions vacillent.

    Les employés de l'agence voient à travers les entretiens avec eux que le montant de la contribution personnelle est approprié, par rapport au montant de l'investissement et aux ratios appliqués dans d'autres pays qui ont des expériences similaires avec l'expérience de l'agence, en plus de prendre en compte ce problème lors de la mise en place du nouvel appareil pour l'emploi des jeunes en janvier.
2004, limitant le taux de cotisation entre (5% et 10%) après qu'il était entre (5% et 20%)

        4-2 - 2 - La source des difficultés au niveau bancaire:

Les membres de l'échantillon éprouvent ces difficultés pour plusieurs raisons:

- Aux premier et deuxième rangs, la durée de la période d'attente pour obtenir l'approbation de la banque pour financer le projet est de (82,61%) et la durée entre la période entre l'obtention de la décision de l'agence et l'obtention de l'instrument bancaire pour l'acquisition d'équipement (72,17%) se situe aux troisième et quatrième rangs Mauvaise réception (68,70%) et médiation (66,96%)

    Et est arrivé en cinquième place la raison liée aux garanties et conditions inappropriées imposées par la banque d'importance relative (44,35%) et le reste des raisons est venu avec une importance relative moindre limitée entre (28,70 - 16,52%) parmi les raisons des difficultés rencontrées par les propriétaires des institutions faisant l'objet de l'échantillon d'étude Devant la banque.

   Ces avis reflètent une lenteur des procédures, soit en ce qui concerne l'approbation initiale du financement que la banque donne au maître d'ouvrage après l'avoir étudié, soit pour achever les procédures de financement au niveau de la banque comme dernière mesure pour achever le projet.

    Il en ressort également que les maîtres d'ouvrage ont du mal à les recevoir par les intérêts de la banque dans le but de demander un financement à un taux important, ce qui peut conduire certains à recourir à la médiation ou à abandonner totalement l'idée de créer leurs institutions. Il est intéressant de noter que (77) bénéficiaires (66,96%) ont mentionné qu'il existe des cas de médiation pour faciliter les procédures de financement au niveau de la banque, puis le manque d'égalité des chances entre les bénéficiaires. Plus intéressant encore, les réponses ouvertes à cette question indiquent l'existence de cas de corruption pouvant compliquer les choses. Plus, ce qui indique la nécessité de faire face aux cas de biais mentionnés et de contrôler les affaires en offrant plus de responsabilité et de transparence.

- L'un des responsables de la banque a résumé que la raison du manque d'accueil au niveau local est mauvaise et que le manque d'accueil est dû au manque de contrôle et au grand nombre de demandes afin que le responsable des études soit au mieux ne résiste qu'à étudier les dossiers des trois agences, le dispositif d'aide à l'emploi des jeunes, le Fonds national d'assurance chômage , Et l'appareil de microcrédit, en plus de son travail quotidien sur le fonctionnement normal de la banque.

4-2-3 - Les garanties exigées par la banque:

Tableau n ° (9) garanties exigées par la banque

   À travers les résultats du tableau précédent, il est clair que les banques demandent à participer au fonds de garantie de prêt bancaire de l'agence, en tant que garantie pour toutes les institutions financées au sein de l'agence, puis l'hypothèque des équipements et fournitures et leur assurance contre tous les risques vient en faveur de la banque d'importance relative (82,10%) comme garantie supplémentaire pour la banque, et ceci est suivi par Demande de parrainage d'une autre personne comme garantie bancaire d'importance relative (59,88%).

    C'est ce qui empêche de nombreux jeunes d'achever les procédures de financement malgré l'absence de ce type de garanties dans l'accord entre les banques, l'agence et le fonds de garantie.

   Les garanties immobilières revêtent une importance relative (15,43%), et la raison de la demande de garanties immobilières est que certaines institutions ont été financées au cours d'une période précédente pour créer le fonds de garantie de prêt bancaire de l'agence, et certaines structures d'investissement pour certains des projets financés sont principalement sous forme de bâtiments, elles sont donc hypothéquées en faveur de La banque.

4-2-4 - L'adéquation des conditions d'obtention d'un crédit bancaire en cadre Ansej:

Tableau (10): L'adéquation des conditions d'obtention du crédit bancaire

    Il ressort clairement des résultats présentés dans le tableau précédent que la majorité des répondants (70,37%) ne voient pas les conditions d'octroi de prêts adaptées au potentiel des bénéficiaires, et en demandant aux répondants qui voient que ces conditions ne correspondent pas aux capacités des bénéficiaires - 114 personnes de l'échantillon sur les conditions les plus importantes qu'elles jugent inappropriées étaient les résultats Leurs réponses sont organisées comme suit:

     Un pourcentage élevé (75,44%) des répondants ont indiqué que la période de grâce accordée (après laquelle les paiements de prêt commencent à être payés) est considérée comme courte, ce qui peut nuire à la capacité des institutions de commencer à payer les paiements de prêt bancaire, car ces institutions ont besoin d'une plus longue période pour la période de grâce accordée à Un rendement qui lui permet de commencer à rembourser ses prêts.

- Il voit (72,81%) des personnes qui font l'objet d'une enquête, y compris la valeur élevée des pénalités de retard lorsque le prêt est en retard, l'une des conditions les plus inappropriées liées à l'octroi du prêt, même si les prêts sont à un taux d'intérêt bonifié, et cela est cohérent avec les résultats liés à la courte période de grâce, qui contribue à Coûts supplémentaires dus au remboursement tardif du prêt.

- Le grand nombre de garanties requises comme condition d'obtention du prêt bancaire, ce qui conduit à la complexité des procédures d'obtention du prêt, où (64,97%) des répondants estiment que les garanties requises ne sont pas adaptées à leur multiplicité et difficulté, notamment les garanties personnelles, toute demande de parrainage où la solvabilité est requise, garantie dans le cas où Le propriétaire de l'institution remplit ses obligations envers la banque, ce qui rend difficile l'achèvement des procédures d'obtention d'un prêt bancaire.

- Toute personne qui suit la courte période de remboursement du prêt a une importance relative (57,02%), ce qui se traduit par une augmentation du montant des paiements d'importance relative (55,26%), comme conditions qui ne sont pas appropriées pour obtenir le prêt aux yeux des enquêteurs, et cela correspond également au résultat de la question concernant le délai de grâce.

   Dans une moindre mesure, la condition des dépenses élevées liées aux conditions d'octroi des prêts augmente respectivement le taux d'intérêt de 15,79% et 13,16%, ce qui reflète l'efficacité du soutien ciblé dans ce domaine.

5-2-4 - Obtention du montant total requis pour mener à bien un projet Ansej :

Tableau n ° (11) Obtention du montant total requis pour mener à bien un projet.

Il ressort clairement du tableau précédent que (41,98%) des membres de l'échantillon n'ont pas obtenu le montant total requis pour mener à bien leurs projets, et (4,41%) pensent que cela n'affecte pas l'activité de l'institution, mais la majorité d'entre eux (95,59%) 65 personnes sur 68 personnes
 - Vous estimez que le fait de ne pas obtenir le montant requis affecte la réalisation d'investissements dont les spécifications sont moins importantes que nécessaire et d'une importance relative (61,76%);

- Difficulté en caisse de l’entreprise d'importance relative (57,35%);

-Manquement à certains investissements spécifiés dans l'étude avec une importance relative ((51,47%);

-L'incapacité à développer l'activité de l'établissement avec une importance relative (36,76%);

- La cessation éventuelle de l'activité de l'institution d'importance relative (33,82%);

    Grâce à cela, il est clair que le fait de ne pas obtenir le montant total requis pour financer ces institutions conduit non seulement à l'incapacité de leurs propriétaires à bien fonctionner pour elles, mais peut également entraîner la suspension de ces institutions de l'activité ou la vente d'un actif dans le but d'assurer la continuité de l'institution, ce qui est contraire Le cahier des charges qui accompagne l'agence, que nous avons vu dans les réponses ouvertes à cette question.

6-2-4 - Problèmes financiers après la création de micro-entreprise en cadre de l'Ansej:


Tableau n ° (12) Problèmes financiers après la création de micro-entreprise.

    Il ressort clairement du tableau précédent que plus de la moitié de l'échantillon a rencontré des problèmes financiers, et ceux qui ont rencontré des problèmes financiers (98 personnes) ont indiqué que ce problème avait été résolu avec l'aide de la famille ou des amis d'importance relative (80,61%), puis avec un prêt du fournisseur (65,31%) Et puis, en empruntant à une autre personne (62,24%), puis le rééchelonnement du prêt bancaire (59,18%) a suivi, puis en termes moins importants chacun du recours à l'introduction de nouveaux partenaires dans l'institution (25,51%), et le recours à l'épargne personnelle (12,24%) et à un prêt Nouveau de la banque (2,04%).

- Ces résultats reflètent la dépendance de ces micro-entreprise dans la résolution de leurs problèmes financiers principalement vis-à-vis de la famille, des amis, des fournisseurs et du marché informel, et il n'a pas la capacité d'obtenir du financement de ces sources, ce qui entraînera des difficultés de financement et augmentera ainsi le taux de défaillance de ces institutions, et reflète également la faiblesse ou le manque de dépendance à l'égard de ces institutions. La banque pour résoudre ses problèmes financiers, notamment l'obtention d'un nouveau prêt;

7-2-4- La raison de ne pas recourir à la banque pour résoudre les problèmes financiers des micro-entreprise:

Tableau n ° (13) la raison de ne pas recourir à la banque pour résoudre les problèmes financiers des institutions

      À travers les résultats du tableau n ° 13, qui exprime la solidarité des opinions des personnes interrogées qui ont rencontré des problèmes financiers et n'ont pas recouru aux banques pour les résoudre (62 personnes), c'est-à-dire le total de celles qui ont rencontré des problèmes financiers (98 personnes) ont supprimé de celles-ci le nombre de celles qui ont obtenu un nouveau prêt (2 personnes),

Et qui a rééchelonné le prêt bancaire (34 personnes). Ils estiment que la raison de l'épuisement de leur recours à la banque pour résoudre leurs problèmes financiers est due à un ensemble de raisons selon eux, l'ordre de calcul du degré d'importance étant le suivant:

- La banque a refusé de financer en tête des raisons pour ne pas avoir recours à la banque pour résoudre des problèmes financiers d'importance relative (40,32%);

Les procédures d'obtention d'un prêt sont d'une importance relative (27,42%);

- Refus de recevoir par la banque pour expliquer la nécessité de la demande de prêt, avec une importance relative (17,47%), ce qui est cohérent avec les résultats précédents;

    L'inadéquation du financement disponible avec les besoins de financement des institutions ((08,06% et le coût élevé du financement (3,23%)).

Ces résultats indiquent des difficultés évidentes qui empêchent ces institutions de recourir au financement bancaire.

8-2-4 - Raison du refus de la banque de solliciter un financement pour les micro-entreprise en cadre Ansej:

Tableau n ° (14) du motif du rejet par la banque de la demande de financement

- Les résultats du tableau précédent nous montrent que les motifs pour lesquels la demande de financement a été rejetée par 25 particuliers par la banque sont classés selon leur importance relative comme suit:

-          - Incapacité à fournir des garanties d'importance relative (80%);

-          - Mauvais dossier de crédit auprès de la banque d'importance relative (68%);

-          -  L'activité à financer est devenue en dehors des activités que la banque finance avec une importance relative (16%);

-          - La demande de prêt ne contient pas suffisamment d'informations d'importance relative (12%);

    D'une part, ces résultats reflètent que la banque impose des garanties supplémentaires quant au financement de ces institutions après leur création et les considère comme un client régulier, car ces institutions ne sont pas en mesure de les fournir, ce qui est conforme à ce qui a été discuté dans la partie théorique de l'étude, contrairement à l'étape de pré-construction où elle les finance, par accréditation Principalement sur la couverture octroyée par le Fonds de garantie des prêts bancaires en tant que garant de son financement (ici montre l'importance de cette garantie pour faciliter le financement de ces institutions).

      En revanche, le refus de financer ces institutions en raison de leurs antécédents de mauvais crédit auprès de la banque (le non-paiement des échéances du prêt bancaire) peut être dû aux conditions inadéquates d'octroi de prêt imposées par la banque comme cela a été discuté précédemment concernant l'article du prêt, la période d'autorisation, etc. Et, cette raison peut ne pas permettre à ces institutions de bénéficier du financement de l'expansion de leurs activités, bien qu'elles puissent bénéficier de la couverture accordée par le fonds de garantie dans ce cas.

9-2-4- Les services de financement souhaités:

Tableau n ° (15) les services de financement souhaités

Le tableau suivant présente les éléments suivants:

     La volonté de simplifier les procédures d'obtention de financement est venue s'ajouter aux services financiers retenus par le vocabulaire de l'échantillon, car il a été sélectionné à un taux de (70,37%) par les propriétaires des mini-entreprises, qui ont été inclus dans l'échantillon comme proposition principale pour faire face au problème de financement.

     Occupait les deuxième et troisième positions avec des proportions proches, à la fois le désir de fournir à la finance islamique une importance relative d'environ 62,35%, et la fourniture de services de garantie de prêt d'une importance relative de (60,46%);

     Et est arrivé en quatrième position avec un degré d'importance moindre pour faciliter les conditions de prêt de (38,89%). Pour contrer le problème du financement.

     Il ressort clairement de l'analyse que les éléments les plus importants auxquels sont confrontés les propriétaires des institutions étudiées dans le problème de financement sont la simplification des procédures d'obtention de financement, et le deuxième obstacle est leur sensibilité à traiter avec les banques traditionnelles, étant donné que la formule de financement qu'ils fournissent ne correspond pas aux valeurs
Prépondérant dans la société, et donc à la recherche de la formule de financement islamique.

      Il est également clair à quel point le service de garantie de prêt est important dans le financement de ce type d'institution, en plus du manque d'acceptation par les propriétaires de ces institutions des formulaires développés pour le financement, et cela peut être dû au manque de connaissance et de compréhension de ce type de méthode, qui attire l'attention sur l'importance de diffuser la sensibilisation au financement et de simplifier les nouvelles idées. Pour les propriétaires de micro-entreprises par n'importe quelle partie peut prendre en charge le financement de ces institutions.






2/ Analyse du problème du financement des micro-entreprises en cadre Ansej 2/ Analyse du problème du financement des micro-entreprises en cadre Ansej Reviewed by Pedro on April 23, 2020 Rating: 5

No comments:

Powered by Blogger.