Soutien d‘ANSEJ entre opinions et la réalité 1 / Etude et analyse des entreprise:

Soutien d‘ANSEJ entre opinions et la réalité 1 / Etude et analyse des entreprise:

Etude et analyse des entreprise



Accompagnement des micro-entreprises, entre avis et faits en algerie, 1 / Etude et analyse de l'échantillon:

À travers cette recherche, nous cherchons à étudier l'efficacité du soutien à la microfinance, et à faire la distinction entre les opinions et les réalities, et entre les points de vue divergents, en mettant en évidence le problème avec lequel la recherche signifie, puis la possibilité de parvenir à certaines propositions qui sont utiles pour accroître l'efficacité du financement de la microfinance.

Cette étude tente principalement d'évaluer le rôle de l'Agence nationale pour soutenir l'emploi des jeunes dans le financement et le développement des micro-entreprises, et représente une tentative d'identifier les problèmes les plus importants du financement des micro-entreprises en Algérie, et de proposer des résultats et quelques suggestions pour résoudre ces problèmes. Nous posons la question principale de ce document comme suit: Quelle est l'efficacité du rôle de l'Agence nationale pour soutenir l'emploi des jeunes face aux difficultés de financement rencontrées par les micro-entreprises?

Pour résoudre le problème, nous avons fait les hypothèses suivantes:

-1 Nonobstant les politiques et les sources de financement disponibles, le problème du financement des petites entreprises reste une contrainte sur les besoins de financement;

-2 Malgré le rôle attribué à l'Agence nationale pour le soutien à l'emploi des jeunes, il existe une insuffisance marquée dans l'efficacité du rôle de l'agence dans le financement des micro-entreprises;

-3 Les financeurs propriétaires d'une part et les institutions financières d'autre part ont également contribué à cette lacune.

Définition du cadre d'étude:

Nous avons décidé d'abandonner l'étude sur les bénéficiaires des institutions de microfinance financées par l'agence, en sélectionnant un échantillon aléatoire et délibéré de 162 personnes, parmi les mini-institutions participantes ou présentes à la quatrième exposition nationale des mini-institutions.

  Différentes définitions des micro-entreprises:

Le fait de ne pas s'accorder sur une définition unifiée des micro-entreprises peut ne pas être un problème, mais reflète plutôt en général les différents environnements, conditions économiques et besoins associés à la motivation derrière leur création, et explique également la section sur la dynamique et la mobilité de ce type d'institution.

Des études sur les mini-institutions ont montré qu'il existe plus de cinquante définitions, et de nombreux pays n'ont pas de définition officielle unifiée pour ce type d'institution, tandis que d'autres pays ont de nombreuses définitions différentes.

     Compte tenu des différentes tailles des institutions, il n'a pas été convenu à l'unanimité de définir un terme unifié qui correspond à la caractéristique de la taille ou de la taille de l'institution, outre qu'il est à noter que plusieurs termes sont utilisés dans de nombreux écrits étrangers et arabes, en raison de leur présence dans la législation «mini institutions» mais en Algérie on l'appelle une expression Applicable, qui est le terme que nous utiliserons dans cette étude et en considérant ce terme.

      Le terme micro-entreprises est un terme large qui comprend des activités allant d'un travailleur indépendant à une petite organisation employant un certain nombre de travailleurs chacune. Cette définition ne se limite pas aux institutions du secteur privé, à leurs propriétaires, aux propriétaires d'entreprise et aux employés, mais elle inclut parfois les coopératives et les groupes de production familiale ou familiale.

     Et définir le concept de mini-entreprises nécessite de supprimer un certain chevauchement entre ce concept et le concept de mini-projets. Le mot "projet" signifie "la question est prête à étudier et à décider que l'entreprise est encore au stade de l'étude et de la planification et sera mise en œuvre si sa faisabilité économique est prouvée." Quant à savoir si l'organisation travaille, produit et achète déjà Ses produits, c'est dans ce cas que le terme mini entreprise peut être utilisé, ce que l'on entend ici dans cette étude.

     Les mini-institutions diffèrent entre elles, car certaines d'entre elles sont des entreprises solidaires, des ateliers ou des entreprises familiales ou artisanales, et ces institutions sont confuses en faveur de leurs futurs plans de développement, dont chaque secteur a ses caractéristiques, ses problèmes et ses besoins, et le tableau suivant montre les différences entre ces termes.

1- Motifs et objectifs de création de micro-entreprises:

L'intérêt pour les micro-entreprises en particulier et les petites et moyennes entreprises en général a augmenté, ce qui fait qu'il a de nombreux problèmes auxquels les grandes institutions ne peuvent pas faire face ou trouver des solutions, en plus de la conviction des gouvernements et des individus à l'heure actuelle sur l'importance d'établir ce type d'institution et les rôles qui peuvent être joués. En elle dans divers domaines du développement économique et social.

2.1 Motifs de création de micro-entreprises:

Les motivations motivant l'intérêt pour les institutions de microfinance dans les pays développés et en développement sont nombreuses, et ces motivations proviennent principalement des rôles que ces institutions jouent dans de nombreux domaines du développement liés à un certain nombre d'aspects tels que la production sur 8 générations, les revenus et les opportunités d'emploi; l'accumulation de capital accrue et la mobilisation de l'épargne nationale;

Créer et affiner les compétences techniques et managériales nécessaires pour faire progresser l'industrialisation, parvenir à un meilleur équilibre régional pour le développement;

- Contribuer aux sous-industries et nourrir les grandes entreprises; fournir un important tributaire d'innovation, de créativité et de discrimination technologique.

Cela est dû à certains économistes les raisons de l'augmentation du nombre de micro-entreprises dans le monde pour les raisons suivantes:

- L'augmentation du volume des services due à la révolution de l'information et de la communication, qui a favorisé le développement des micro-entreprises à caractère de service;

Innovation accrue dans les services modernes sur les marchés nationaux et internationaux;

- Accroissement de la croissance démographique, qui a conduit à l'incapacité de l'État à répondre à toutes les demandes du marché du travail, en particulier après une augmentation de la tendance à une économie de marché; une augmentation de l'activité des entreprises privées après la tendance de nombreux pays à la privatisation des institutions publiques.

- Attitude positive envers l'encouragement des micro-entreprises dans différentes économies;

- La mondialisation a accru les opportunités commerciales mondiales;

- Le commerce électronique a facilité le processus de création d'entreprises et les exportations à moindre coût par rapport au commerce traditionnel.

- Et vous pouvez ajouter certains facteurs qui sont principalement dus à des raisons sociales, comme la continuation de l'institution familiale ou l'héritage de l'institution Améliorer la situation sociale, ou le désir d'appartenir à une certaine catégorie, telle que la catégorie des hommes d'affaires et des propriétaires d'entreprises, et le principal motif dans les pays développés de créer des micro-entreprises est de maximiser les bénéfices pour leurs propriétaires.

 2.2 Les objectifs des micro-entreprises:

La création de micro-entreprises vise à atteindre plusieurs objectifs, notamment:

- La promotion de l'entreprenariat individuel et collectif, en utilisant des activités économiques de marchandises ou de services qui n'existaient pas auparavant, ainsi que la relance d'activités abandonnées pour quelque raison que ce soit;

- Créer de nouvelles opportunités d'emploi directement et c'est pour les créateurs d'institutions, ou indirectement en les utilisant pour d'autres personnes, et grâce à la création d'opportunités d'emploi, la réponse rapide aux demandes sociales dans le domaine du travail peut être obtenue.

- Réintégration des licenciés de leur emploi en raison de la faillite de certaines institutions, ou en raison de la réduction du volume d'emplois dans celles-ci en raison de la restructuration ou de la privatisation, ce qui favorise la possibilité de compenser certaines des activités perdues.

- Récupérer tous les chapitres de production non programmés et sans importance dont les grandes institutions ont disposé afin de recentrer leurs énergies sur l'activité d'origine;

- Il peut être un outil efficace d'implantation d'activités dans des zones reculées, ce qui en fait un outil important de valorisation et de valorisation des richesses locales, et l'un des moyens d'intégration et d'intégration entre les régions;

- Il peut être un maillon du tissu économique à travers la totalité des relations qu'il entretient avec le reste des institutions environnantes et en interaction avec lui et qui partagent les mêmes intrants;

- Permettre à de nombreux groupes de la société d'avoir de bonnes idées d'investissement mais de ne pas avoir la capacité financière et administrative de transformer ces idées en projets réalistes;

- Il constitue l'une des sources de revenus pour ses innovateurs et utilisateurs, et il est également une source supplémentaire pour développer le rendement financier de l'État à travers diverses déductions et impôts;

Il constitue l'un des moyens d'intégration du secteur informel et familial.

 3- Etude de terrain: étude du rôle de financement de l'Agence nationale pour soutenir l'emploi des jeunes:

Dans la collecte d'informations et de données sur les mini-institutions en Algérie, nous nous sommes appuyés sur la méthode d'enquête sociale pour un échantillon de ces institutions, en utilisant le formulaire de questionnaire qui a traversé plusieurs étapes afin de le préparer et de l'ajuster dans sa forme finale.

3.1 Échantillon d'étude:

L'échantillon comprenait des institutions de microfinance financées dans le cadre de l'Agence nationale pour soutenir l'emploi des jeunes grâce à un financement tripartite, étant donné que ce mode de financement est clairement une lacune dans le financement de ces institutions, par rapport au financement bilatéral. Un échantillon aléatoire de 162 personnes a été utilisé dans les petites entreprises participantes, ou dont les propriétaires ont assisté à la quatrième exposition nationale du mini-établissement, organisée par l'Agence nationale pour soutenir l'emploi des jeunes au Palais des Expositions d'Alger.

3.3 Présentation et description de l'échantillon d'étude et des caractéristiques des micro-entreprises qui s'y trouvent:

3.3.1 Description de l'échantillon d'étude: Avant d'entrer dans l'analyse des résultats, nous connaissons d'abord l'échantillon d'étude qui a été étudié.

1- Selon la date de financement par l'agence:

Distribuez les individus de l'échantillon selon la date de financement par l'agence.

     La majorité des institutions de l'échantillon ont été financées avant janvier 2004, ce qui signifie qu'elles ont été financées dans le premier appareil de l'Agence nationale pour l'emploi des jeunes (avant la modification dans les textes organisant l'agence). En revanche, nous trouvons l'échantillon financé dans le cadre du nouvel appareil de l'Agence nationale pour l'emploi des jeunes, c'est-à-dire après l'amendement qui a commencé En effet à compter du 3 janvier 2004, ce dernier dans lequel de nombreuses mesures incitatives ont été prises concernant l'appareil d'agence (augmenter le niveau d'investissement autorisé, réduire la contribution personnelle, permettre l'expansion de l'activité ... etc). Par contre, le plus fort pourcentage de Les individus de l'échantillon entrent dans la catégorie des 25-30 ans, bin Pric) 47,53%.

- La majorité des bénéficiaires dans le cadre de l'Agence nationale pour le soutien à l'emploi des jeunes sont issus des tranches d'âge inférieures à 30 ans, notamment entre 25-29 ans, et cela est dû au fait que le groupe cible de l'agence est limité en termes d'âge compris entre 19 et 40 ans, en plus d'une exigence de performance Ou exemption du service national.

- Pour le premier groupe d'âge, cette période comprend généralement la formation et les études, ce qui a contribué relativement à la diminution des membres de ce groupe par rapport à la deuxième catégorie. Peut-être l'écart important dans le rapport entre les groupes d'âge de moins de 30 ans et les groupes plus âgés s'explique-t-il par la tendance des plus âgés à s'installer de préférence au travail en échange d'un salaire et par la réticence au risque, qui est dans une certaine mesure l'une des conditions du travail indépendant.

2 Répartition des institutions selon la banque du prêteur:

Il ressort du tableau que la Banque d'agriculture et de développement rural est à la tête des banques qui financent les institutions incluses dans l'échantillon de (48,77%), suivie de la Banque nationale d'Algérie à (36,42%), et le reste des banques ont des proportions moins importantes, la dernière étant la banque extérieure algérienne en ne la finançant pour aucune petite institution. Et la présence d'une grande variation des ratios de financement entre ces banques pour ces institutions, bien qu'elles soient toutes des banques publiques, peut être due à la différence de diffusion de leurs réseaux bancaires au niveau local, et à la vision de leurs responsables.

3 Répartition des répondants par secteur d'activité:

     Tableau n ° (04) Répartition des répondants selon le secteur d'activité Il ressort du tableau que le secteur des services est plus polarisé pour les projets jeunesse dans le cadre de l'agence, où son pourcentage dans l'échantillon étudié est estimé à environ (46,3%), suivi du secteur industriel ((25,9%) et la préférence du secteur peut être due Les services, en particulier dans le domaine des transports, d'une part, la présence d'importantes opportunités d'investissement dans ce domaine, en particulier après la dissolution de nombreuses institutions de transport public, et leurs activités dans le domaine des transports ont été réduites.

    D'autre part, la simplicité de la qualification requise au niveau de l'agence pour établir une institution dans le domaine des transports, car cela ne nécessite qu'un permis de conduire, car ces résultats nous montrent relativement des jeunes vers le secteur industriel.

3.3.2 Profils du micro-éntreprise dans le cadre de l'étude :


Les résultats ont révélé de nombreuses caractéristiques qui distinguent les petites entreprises dans l'échantillon de l'étude en termes de nombre de travailleurs, de taille de l'investissement et de forme juridique, dans ce qui est considéré comme un reflet des critères de définition qui distinguent les institutions mentionnées des autres.

-1 Répartition des individus de l'échantillon en fonction de la taille de l'investissement initial:

Tableau n ° (05) Répartition des individus de l'échantillon en fonction de la taille de l'investissement initial

D'après le tableau, plus des deux tiers des individus de l'échantillon ont moins de 3 millions de projets DZD, en revanche, seuls 45 bénéficiaires dépassent le montant de l'investissement dans leurs projets sans ce montant et 10 millions DZD.

Il semble que la catégorie d'institutions la plus importante en termes de montant des montants investis soit les montants compris entre (1 et 2 millions de DZD), en raison du faible pourcentage de la contribution personnelle du jeune homme à ce niveau d'investissement compris entre (5% - 10%) et que le montant disponible À ce niveau, il donne une marge d'investissement relativement plus importante par rapport au premier niveau.

- Moins d'un million de dinars (et il y a une diminution relative du nombre d'établissements dont l'investissement dépasse le montant de 4 millions de DZD) 23 établissements, ce qui peut être dû, d'une part, à la forte contribution personnelle du jeune à ce niveau d'investissement, et aussi compte tenu que ce niveau d'investissement lui a permis Ce n'est qu'après janvier 2004 dans la nouvelle machine pour l'emploi des jeunes.

2 Répartition des établissements par nombre de travailleurs:

Tableau n ° (6)

En ce qui concerne le nombre de travailleurs, il apparaît qu'environ les deux tiers des entreprises incluses dans l'échantillon emploient moins de 10 personnes. Le chevauchement entre le concept de micro et petites et moyennes entreprises est difficile, car le modèle des micro-entreprises de moins de 10 travailleurs prévaut.

3 Répartition des institutions de l'échantillon selon la forme juridique:

Tableau n ° (7) Répartition des institutions de l'échantillon selon la forme juridique

    Le tableau précédent montre que la plupart des individus de l'échantillon préfèrent adopter la forme juridique "personne physique", peut-être en raison de la simplicité des procédures de délivrance et d'obtention des licences en relation avec l'adoption de cette forme juridique de l'institution par rapport aux procédures légales pour créer une société ou une institution, et lors de l'examen de la deuxième option, "entité juridique" Nous constatons que parmi les (64) institutions qui adoptent la forme juridique, une «personne morale» (81,25%) est constituée d'entreprises, dont la majorité ont été créées avant l'approbation de la nouvelle agence pour l'emploi des jeunes (janvier 2004 de 78,85%), et cela peut être dû à la croyance dominante lorsque Le dispositif a été lancé avec l'exigence d'une forme juridique collective, car il était Le premier programme pour l'emploi des jeunes nécessite des coopératives en plus de l'augmentation relative de la contribution personnelle, qui réduit la capacité d'une personne à la fournir sans avoir besoin de partenaires dans le projet, avant d'appliquer le nouveau dispositif pour l'emploi des jeunes.   





                                                                 3/1                                                                         
                                                               

Soutien d‘ANSEJ entre opinions et la réalité 1 / Etude et analyse des entreprise:  Soutien d‘ANSEJ entre opinions et la réalité 1 / Etude et analyse des entreprise: Reviewed by Pedro on April 18, 2020 Rating: 5

No comments:

Powered by Blogger.